1er juin / 19h / Transrêves, RENC’ART du troisième type

, par METALOVOICE

Vous avez RENC’ART avec les arts de la rue !

RENC’ART est le nom que nous avons choisi pour identifier les rencontres que nous façonnons avec les villages, les villes et les communautés de communes autour de notre espace de travail, la transverse.
En partenariat avec 3 communautés de communes et 7 communes, nous sommes heureux de vous présenter le 1er RENC’ART d’une saison dédiée aux arts de la rue et aux territoires ruraux.
Alors venez nombreux, nous vous attendons chez vous !
L’équipe de la transverse

Nos partenaires :
3 Communautés de communes :
Haut Nivernais Val d’Yonne / Morvan, Sommets et Grands Lacs / Tannay-Brinon-Corbigny
7 communes : Varzy, Clamecy, Lormes, Château-Chinon, Tannay, Brinon sur Beuvron et Corbigny

RENC’ART à Corbigny

Jeudi 1er Juin

"Les Transrêves" : les Petites Rêveries et la transverse s’associent pour un RENC’ART du 3ème type
En partenariat avec la communauté de communes Tannay-Brinon-Corbigny et les communes de Corbigny et Brinon sur beuvron

Soirée "les transrêves"

A la transverse

  • 19h00 Accueil public / Bar et restauration légère sur place
  • 20h00 Cie Quatrième Corollaire / J’ai peur des parapluies / Cirque contemporain / 1h
    Cirque, danse et arts graphiques
    Suite à un accueil en résidence à la transverse en juillet 2016, la compagnie du Quatrième Corollaire présente "J’ai Peur des Parapluies" :
    « Aichmophobie ? ! … c’est la peur des parapluies et des objets pointus.
    Pourquoi aurions-nous peur des parapluies ?
    Serait-ce la peur de se faire transpercer les yeux et de ne plus voir ?
    La question principale est de savoir si l’on voit réellement ce qui nous entoure.
    Et à quel point nous fermons les yeux sur l’uniformisation de l’être.
    Celle là même qui exclu de facto un individu différent ou qui choisit une voie alternative. »
    Marc Brillant
    Quatrième corollaire
  • 21h30 Arsène Folazur / Poète contrepèteur / 1h
    Une silhouette à la Tati, la tendresse de Bourvil, l’absurde de Devos
    et le bafouillage de Pierre Repp ; Arsène Folazur est un drôle d’énergumène
    qui se met à raconter des histoires qui n’ont ni queue ni tête mais…
    étreint par l’émotion, il bafouille, s’emberlificote.
    Les mots, s’emballent, chahutent, s’envolent, et nous entrainent dans une hilarante et jubilatoire fantaisie poétique.
    Un spectacle qui fait du bien, magique et tellement drôle.
un lieu dédié aux arts publics et aux territoires ruraux